Premières Rencontres Franco-Russes de l’Industrie du Futur

Les Premières Rencontres franco-russes de l’Industrie du Futur ont réuni plus de 200 dirigeants d’entreprises françaises et russes.

Le 11 avril à Moscou, ont eu lieu les Premières rencontres franco-russes de l’Industrie du Futur, organisées par Nauka Innov, Centre de Coopération Technologique de la CCI France Russie en partenariat avec l’Alliance Industrie du Futur, le Ministère de l’Industrie et du Commerce de la Fédération de Russie, le RSPP et l’Ambassade de France en Russie.

Dans la matinée, 5 groupes de travail d’experts français et russes ont discuté des orientations de la coopération technologique et industrielle, notamment dans les domaines suivants : technologies numériques, fabrication additive, automatisation, robotique, Big Data, IoT, ainsi que normalisation et certification. Parmi les sociétés participantes, Fives, ESI, Dalkia, Atos, Abagy, Orange Business Services, Kaspersky, Gazpromneft, Total, Dassault Systèmes, eXcent, « Russian helicopters », « OAK », SOLVER, le Fonds de développement industriel de la Fédération de Russie, l’AFNOR et bien d’autres.

Évoquant le partenariat de la Russie et de la France, le Directeur du Département des technologies numériques du Ministère de l’Industrie et du Commerce de Russie, Vladimir Dozhdev, a noté : « Cette coopération est très importante pour nous, à partir de cette année nous proposons une série d’outils pour la soutenir. La volonté de développer ces projets a été une nouvelle fois affirmée au plus haut niveau ».

Dans l’après-midi, 3 tables rondes ont eu lieu, réunissant les dirigeants des grandes entreprises industrielles, des experts techniques et des membres du gouvernement des deux pays, en vue de discuter de l’industrie du futur franco-russe.

Parmi les défis à venir, la nécessité de transformer les processus d’enseignement. Au cours de la première table ronde, Irina Kuklina, directeur exécutif du Centre d’analyse des programmes, scientifiques, technologiques et d’enseignement internationaux du Ministère de l’Education et de la Science de la Fédération de Russie, a parlé de la feuille de route du gouvernement, dont l’objectif est d’augmenter l’efficacité de l’enseignement. Une de ses initiatives vise à la réunion des processus de formation et à la préparation des jeunes spécialistes au sein des instituts dans le cadre d’une coopération avec les entresprises. Pavel Petrovsky, maître de conférence à l’université « MISIS », a parlé des programmes mis en place par MISIS, qui coopère avec des établissements d’enseignement supérieur étrangers et des centres de recherche.

Frédéric Sanchez, co-Président de l’Alliance Industrie du Futur, Président du MEDEF International, Président du Directoire du groupe Fives, a parlé de l’influence de la révolution industrielle sur la vie de l’entreprise.

Parmi les autres questions soulevées lors de cette table ronde, il y a celles de l’utilisation des cobots, de l’accès ouvert aux technologies et au concept de ville intelligente à Moscou. Selon Kirill Ilnitski, chef de la direction d’information et de coordination de l’Agence d’innovation de Moscou, 49% de la population russe sont des techno-optimistes qui croient à une amélioration de leur quotidien grâce aux technologies.

Lors de la 2e table ronde, Nikita Ponomarenko,  Directeur du Département de Développement Stratégique et de l’Innovation du Ministère du Développement économique, a parlé de l’Initiative Technologique Nationale, un programme de longue durée dont l’objectif est de créer les conditions permettant aux entreprises russes d’acquérir un leadership sur les nouveaux marchés technologiques.

Le thème de l’introduction de l’Industrie du Futur dans les secteurs industriels traditionnels a été évoqué par les représentants des sociétés Severstal, NMLK, Skolkovo, Fives Group, Aries Alliance Group, Dalkia, Dassault Systèmes, Air Liquide.

La session stratégique de la conférence modérée par Adrien Danière, Président de Nauka Innov, a été ouverte par Oleg Bocharov, Vice-Ministre de l’Industrie et du Commerce de la Fédération de Russie. Le représentant du ministère a souligné que l’Initiative Technologique Nationale devait viser non seulement les monopolistes, mais aussi les entreprises qui n’ont pas de position dominante sur le marché.

Alexandre Chokhine, Président du RSPP, a parlé du fait que l’Industrie 4.0 oblige à perfectionner le cadre légal, raison pour laquelle un mécanisme de « sandboxes » juridiques allait bientôt être créé pour conduire des expérimentations dans le domaine réglementaire et juridique. Il a souligné que l’Industrie 4.0 signifie le passage à un nouveau type de production, un nouveau type de vie sociale et de perception.

Frédéric Sanchez a noté que le gouvernement français a donné la possibilité aux entreprises de financer les centres de formation, ce qui a considérablement accéléré la transformation numérique de l’industrie. « Il est évident que les entreprises qui ne participent pas au processus de numérisation vont prendre un retard considérable sur le marché », a-t-il souligné.

Christian Nardin, Vice-Président senior de Dassault Systèmes, a souligné la nécessité de créer une plateforme d’information unique dans le domaine des technologies, destinée à faire partie du domaine public. Il a noté que le Forum doit produire des résultats concrets qu’il convient d’annoncer dans le cadre du SPIEF.

Lors de la session stratégique, les représentants des sociétés ESI Group, Rostekh, Coriolis Composites, Ledoux, Zyfra, Aries Alliance, Rusal; ont également parlé de coopération internationale.

La session s’est terminée par l’intervention de Sylvie Bermann, Ambassadeur de France en Russie. Dans son discours, Mme Bermann a souligné que le Forum témoigne de l’ouverture de la France à la coopération avec la Russie. « La Russie et la France ont envoyé ensemble des fusées dans l’espace. Ensemble, elles continuent à construire le futur dans l’Industrie Automobile, et les projets « Yamal LNG » et « Arctic LNG-2 » sont de véritables exploits industriels. Les exemples de partenariats sont très nombreux. La rencontre d’aujourd’hui est le point de départ de la réorganisation de la production industrielle. Je vous remercie de votre participation à ce Forum pour la construction du monde de demain ».

Le forum s’est terminé par la cérémonie de remise des trophées de l’industrie du futur de la France et de la Russie, au cours de laquelle ont été récompensés les projets russes et français qui utilisent une approche innovante dans la production.

Des prix ont été remis pour la coopération de Fives Keods avec Severstal, de Fives Cail avec la sucrerie de Kirsanov, ESI group avec MISIS et ODK, d’AtomSTroïExport avec Dassault Systèmes, d’AeroKomposit avec Coriolis Composites, d’Aries Alliance avec ODK, Air liquide Russie.

Le prix récompense l’implication dans la transformation industrielle, assure une notoriété sur le marché régional et international, et contribue à la diffusion des technologies des sociétés et à la popularisation des projets de coopération technologique franco-russe.

X